Bien utiliser le mode sans Échec

 

  Que cela soit à la suite d’un plantage ou non, Windows ne veut plus se lancer ou bien   ne fonctionne plus normalement. Le Mode sans échec de Windows peut vous permettre de démarrer le système en cas de conflits de périphériques ou de problèmes de pilotes, en chargeant le minimum de pilotes et de services.
Une fois que vous êtes sous ce Windows « de maintenance » vous pouvez aller chercher l’origine de l’incident auquel vous être confronté et surtout le résoudre.
L’élément perturbateur étant alors désactivé, vous pouvez facilement le supprimer et retrouver un Windows fonctionnel. Cela peut être également l’occasion d’analyser votre ordinateur avec votre antivirus et de sauvegarder vos fichiers importants.
Le mode sans échec se décline en plusieurs versions, suivant les services dont vous avez besoin.

  • Mode sans échec :
    Un pilote graphique générique est utilisé et sert à afficher une définition de 640×480 pixels en 16 couleurs pour éviter tout problème de compatibilité. Les pilotes réseaux ne sont quant à eux pas chargés.
  • Mode sans échec avec prise en charge réseau:
    Les pilotes réseaux sont chargés. Vous pourrez donc accéder à Internet.
  • Invite de commandes en mode Sans échec :
    Vous permet de démarrer Windows en ligne de commandes, c’est-à-dire sans interface graphique. A réserver aux experts.
  • Démarrage en mode VGA :
    Ce n’est pas vraiment un mode sans échec puisqu’il se contente seulement de démarrer Windows en 640×480. Votre pilote vidéo actuel ainsi que vos autres pilotes et services sont tous chargés. A utiliser pour paramétrer correctement votre affichage avec votre écran.

Démarrer en mode sans échec
Le mode sans échec n’est qu’accessible qu’au démarrage de votre ordinateur.

  1. Redémarrez votre ordinateur et appuyez sur la touche F8 de votre clavier juste après le bip sonore. Attention, le timing est très important. Si vous pressez la touche trop tôt, certains ordinateurs génèrent une erreur de clavier. Si vous appuyez trop tard, le menu ne s’affichera pas. Dans les deux cas, vous devez redémarrer votre ordinateur et essayer de nouveau.
  2. Le menu Options avancées de Windows s’affiche alors. Vous avez alors accès entre les différentes options de démarrage en mode sans échec. Choisissez celle que vous souhaitez démarrer, Mode sans échec par exemple pour le mode classique. Pressez ensuite deux fois la touche Entrée.
  3. Sélectionnez votre système d’exploitation à l’aide des flèches et pressez la touche Entrée.
  4. Sélectionnez ensuite votre nom d’utilisateur et saisissez si besoin votre mot de passe de session.
  5. Une fois sous Windows, cliquez sur le bouton Oui pour confirmer le mode sans échec.

Vous êtes alors sous Windows en mode sans échec.

Consulter le journal des pilotes et services
Lorsque vous démarrez votre ordinateur en mode sans échec, les évènements du démarrage, c’est-à-dire les pilotes et périphériques chargés sont enregistrés dans un journal système.

  1. Pour le consulter après avoir démarré Windows en mode sans échec, lancez le Poste de travail en cliquant sur son icône dans le menu Démarrer.
  2. Ouvrez ensuite le Disque local C:\ puis le dossier Windows. Double cliquez ensuite sur le fichier Ntbtlog.txt.
  3. Le journal des évènements du démarrage s’ouvre alors dans le bloc-notes. La liste des pilotes qui ont été chargés et ceux qui ne l’ont pas été s’affiche alors.
  4. Prenez la liste à partir du bas, jusqu’à tomber sur la date de votre dernier démarrage. Le fichier est en effet complété à chaque démarrage. Notez les pilotes et services qui n’ont pas été chargés : ceux-ci peuvent être à l’origine du problème que vous rencontrez.
  5. Désinstallez alors les logiciels et périphériques identifiés comme étant une cause possible des problèmes que vous rencontrez sur votre ordinateur par le fichier ntbtlog.txt et redémarrez votre ordinateur entre deux jusqu’à trouver celui à l’origine de vos problèmes. .

Supprimer un logiciel ou un fichier
Vos problèmes sont apparus à la suite de l’installation d’un logiciel ou à cause d’un fichier récalcitrant impossible à supprimer ? Grâce au mode sans échec, leur suppression ne devrait pas poser de problème.

  1. Cliquez sur le bouton Démarrer puis sur Panneau de configuration.
  2. Double cliquez sur l’icône Ajout/Suppression de programmes.
  3. Cliquez sur le logiciel à désinstaller de votre ordinateur puis cliquez sur le bouton Supprimer.
  4. Suivez alors les instructions de l’assistant de désinstallation.
  5. Dans le cas d’un fichier récalcitrant à retirer, retrouvez le à l’aide de l’Explorateur Windows puis supprimez le manuellement utilisant la commande Supprimer du menu Fichier.
  6. Pensez à vider la corbeille une fois les fichiers supprimés.
  7. Redémarrez enfin votre ordinateur. Windows devrait de nouveau démarrer normalement.

Revenir à la version précédente d’un pilote
Si l’installation d’un nouveau pilote est à l’origine de vos problèmes, vous pouvez facilement revenir à une version précédente fonctionnelle.

  1. Cliquez pour cela avec le bouton droit de la souris sur le Poste de travail et choisissez la commande Propriétés.
  2. Ouvrez l’onglet Matériel puis cliquez sur le bouton Gestionnaire de périphériques.
  3. Dans la liste des périphériques installés sur votre ordinateur, double cliquez sur le matériel qui pose un problème.
  4. Ouvrez l’onglet Pilote.
  5. Cliquez alors sur le bouton Revenir à la version précédente puis confirmez l’opération.
  6. Redémarrez enfin votre ordinateur.

Ajouter le mode sans échec au menu de démarrage
Si vous avez fréquemment besoin de démarrer en mode sans échec, vous pouvez ajouter cette option au menu Démarrage. Vous n’aurez ainsi pas besoin d’appuyer sur la touche F8 au démarrage de votre ordinateur. Mais pour cela, Windows doit pouvoir démarrer.

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le Poste de travail et choisissez la commande Propriétés.
  2. Ouvrez l’onglet Avancé et cliquez sur le bouton Paramètres de la rubrique Démarrage et récupération.
  3. Cliquez ensuite sur le bouton Modifier pour modifier les paramètres de démarrage.
  4. Dans la rubrique [operating systems], copiez la ligne déjà présente, puis collez-la à la suite sur une nouvelle ligne.
  5. Changez la description de cette ligne entre les guillemets par Mode sans Echec, par exemple.
  6. Ajoutez les paramètres suivants à la suite /safeboot:minimal /sos /bootlog. Remplacez minimal par network pour avoir le support réseau dans le mode sans échec.
  7. Fermez enfin le bloc notes en n’oubliant pas d’enregistrer les modifications dans le fichier boot.ini. Cliquez deux fois sur le bouton OK.
  8. Au démarrage suivant, vous aurez le choix dans un menu entre un démarrage normal et le mode sans échec, sans avoir à appuyer sur la touche F8.

Ce tutoriel vous est offert par :

http://www.pcastuces.com/pratique/windows/mode_sans_echec/page1.htm

A propos micdec

I am a versatile engineer has retired and intense activity on the net, I maintains an openness of mind and some agility thereof. Contacts with persons younger than me motivate me and help me in this direction. Help my next in the best of my ability and knowledge is part of my most precious values as rewarding.
Cet article a été publié dans Ordinateurs et Internet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bien utiliser le mode sans Échec

  1. Rosy'n dit :

    Bon, pour moi, on commence à parler chinois par ici. L’ordi c’est comme la voiture. S’il plante je crie « au secours »…😆 Et je suis assez bien équipée. Mon époux cherche jusqu’à ce qu’il trouve, et Thierry, mon fils, en sait beaucoup mais il est moins disposé à s’y coller…. Il m’envoie bouler depuis que j’ai attrapé un troyen qui m’avait envoyée voir « ma tof » sur la toile…😕
    Il a passé 15 jours en dehors de son taf et de ses loisirs avant de décider que la meilleure solution était la ré-initialisation. Ensuite il m’a dit de « ne pas trainer mes guêtres n’importe où » et « qu’il ne toucherait plus mon PC ».
    Depuis je ne télécharge que sur Clubic, mais je ne suis pas à l’abri, comme tout un chacun. L’autre jour je me suis encore fait avoir avec les recherches d’images, et mon mari m’a installé Norton qui a fait le ménage…
    Aussi, si ça se trouve, il est fort possible que je te demande des conseils si j’ai des soucis, je vois que tu es plus calé que moi en mécanique😆
    Bises et bonne fin de journée

    • micdec dit :

      Bonjour Rosine
      Au début, j’avais acheté NORTON (78 € !!) et j’en étais content jusqu’au jour où……je suis tombé sur un pirate qui avait très bien étudié Norton…et profité de son point faible;..la faille quoi !!
      Le pirate, ayant a sa disposition des dizaines d’ordinateurs qu’il avait piratés a l’insu des propriétaires, les a utilisés pour lancer contre le mien des dizaines de spams à la seconde (très courts messages type fausse publicité) .
      Ainsi, à chaque fois que mon Norton recevait un tel mail, il éditait a l’écran une petite fenêtre de 7 cm x 5 cm sur fond jaune me signalant l’arrivée de ce spam. Puis, après l’avoir éradiqué, Norton m’envoyait a l’écran une seconde petite fenêtre identique mais me signalant que le spam avait été éradiqué et qu’il n’irait pas contaminer mes autres correspondants.
      Et ça a raison de dizaines a la seconde…Il m’en arrivait bien plus vite que je ne pouvais en fermer, même en laissant le doigt sur le bouton « enter » ce qui fait que mon écran s’est trouvé rempli très vite des ces fenêtres…que Norton s’est bloqué…et que le Worm s’est installé en m’envoyant un bref message avec une tête de mort.
      Ensuite, a mon grand désarroi, j’ai assisté à la mise a mort lente de tous le coeur de mon micro jusqu’à la paralysie totale.
      J’ai du me résoudre à porter mon micro chez un dépanneur qui n’a pu éradiquer le Worm et a du formater mon disque (unique a l’époque et j’étais encore sous XP) après avoir sauvegardé mes fichiers…mais, bien évidemment, pas mes logiciels…ni Windows XP…ni mon Office Pro PLus. J’ai du tout racheter…un max…
      Le dépanneur m’a conseillé de virer NORTON, trop connu des pirates et d’acheter KASPERSKY qui était plus professionnel. Ça m’a fait mas au coeur de virer « Norton Internet Sécurity » acheté depuis peu mais la sécurité n’a qu’un prix, c’est lorsqu’on perd tout…Tant qu’à dépenser, j’ai suivi les conseils de mon dépanneur et il m’a mis un second disque.
      Donc, sur le C je n’ai que Windows Vista et ma centaine de logiciels préférés et sur le D:, le second disque j’ai tous mes fichiers. De plus dans le C: il y avait comme un miroir aux alouettes avec l’accès vers tous mes répertoires alors que ceux-ci étaient physiquement sur le D: Donc une protection en cas de nouveau problème ou de nouveau piratage.
      Depuis que je suis avec ce Kaspersky, j’ai subi de nombreuses attaques qui ont été repoussée et j’ai même bénéficié de l’aide a distance de leurs ingénieurs lorsque s’est présenté à moi un problème que ceux de Windows n’ont su résoudre…l’envahissement de ma mémoire RAM à plus de 50 à 70 %.
      La semaine dernière, j’ai passé 6 h avec Kaspersky pour éradiquer totalement un cheval de troie qui était entré par ma faute, en cliquant sur un document image, dans un site pourtant sécurisé…KASPERSKY l’a bloqué de suite et mis en quarantaine mais il se débattait toujours ce sale truc alors j’ai lancé un scan total et profond de mes disques…d’où le temps de 6 h…C’est l’inconvénient des gros disques…bien remplis !!!
      Je te signale que KASPERSKY met a disposition un essai gratuit de un mois de son logiciel complet…je l’ai utilisé avec leur aide lorsque j’ai du changer d’ordinateur car je n’avais renouvelé mon contrat avec eux que pour un seul poste (alors qu’à l’achat du CD il est prévu pour deux postes). Ainsi, bien que la manoeuvre m’a causé de grosses bouffées d’adrénaline, j’ai transféré mon contrat en cours sur le nouvel ordi sous Vista et j’ai installé l’essai gratuit de un mois sur mon ancien ordi sous XP…le temps de transférer mes fichiers et logiciels tout en me connectant au net avec l’un ou l’autre de mes ordinateurs. (pas réussi à connecter les deux en réseau par ma ligne NUMERICABLE). Je pense même que, quelque part ici, dans ce blog de travail, j’ai du faire un article a ce sujet en donnant tous les liens de sites qui m’ont été bien utiles et conseillés par Kaspersky.
      Ce logiciel est assez compliqué à paramétrer dans le détail tant il va chercher loin la « petite bête »…mais tel qu’il est livré « brut de chargement  » sur leur site, il est largement sécuritif et efficace. (Tiens, je vais pouvoir charger la version 2011 puisque j’ai la licence, je l’avais prise pour deux ans…vais encore me flanquer une crise d’adrénaline. MDR)
      Je précise aussi que je navigue beaucoup sur les sites du Net….toujours a la recherche du truc qui sort de l’ordinaire…pour en faire profiter les Amies et Amis, tant dans mes blogs WP que dans l’actuel NetLog..de plus, j’aime bien me frotter aux problèmes techniques pour chercher des solutions…Ça maintient les neurones en activité et fait pousser des Synapses
      Voila, Amie Rosine, ce que je puis t’apporter, déjà question de sécurité….
      Et puis, rassures toi, lorsque je suis amené à utiliser le mode de démarrage « sans échec »…je me réfère à cet article ! En effet, je m’y sens moi aussi un peu perdu dans le sans échec car on perd ses repères habituels. Mais ce mode permet d’aller couper le sifflet du logiciel récalcitrant qui plante la machine…
      Rosine, je te souhaite une bonne fin de journée et si je puis t’apporter encore quelques précisions dans un domaine que je connais, n’hésites pas…
      Bises et a bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s